Définition agroforesterie
Définitions

L’agroforesterie

L’agroforesterie en bref

L’agroforesterie désigne les pratiques associant les arbres et les cultures et/ou les animaux. Les apports sont multiples :

  • Amélioration de la production d’une parcelle par l’optimisation des ressources du milieu,
  • Diversification de la production (fruits, bois, fourrage)
  • Préservation des sols (fertilité des sols, lutte contre l’érosion…)
  • Gestion de l’eau (qualité et quantité)
  • Protection des cultures (vent, soleil, pluies violentes…)
  • Augmentation de la biodiversité (d’autant plus si les essences d’arbres choisies sont multiples)
  • Stockage du carbone (lutte contre le changement climatique)

L’agroforesterie instaure la notion de co-bénéfices.

Synergies autour de l’arbre – Image de l’association française de l’agroforesterie (AFAF)

Différentes configurations existent :

  • Rangés d’arbres dans les parcelles de grandes cultures,
  • Rangés d’arbres dans les parcelles de maraîchage,
  • Implantation de cultures dans un environnement boisé éclairci ou non,
  • Arbres au sein d’un élevage : Sylvopastoralisme.

C’est une des pratiques recommandées en agroécologie. Elle est d’ailleurs présente dans le projet agroécologique du gouvernement créé en 2012 (voir l’article sur l’agroécologie).

Le plan national de développement de l’agroforesterie

Ce plan national a officiellement été lancé en 2015, il est composé de 5 axes et de 23 actions :

  • Mieux connaître la diversité des systèmes agroforestiers et leur fonctionnement
  • Améliorer le cadre réglementaire et juridique et renforcer les appuis financiers
  • Développer le conseil, la formation et la promotion de l’agroforesterie
  • Améliorer la valorisation économique des productions de l’agroforesterie de manière durable
  • Promouvoir et diffuser l’agroforesterie à l’international.

Voici le site officiel : https://agriculture.gouv.fr/un-plan-national-de-developpement-pour-lagroforesterie

Pour aller plus loin

Visitez le site de l’AFAF

Association Française de l’AgroForesterie : www.agroforesterie.fr

Cette association, créée en 2007, regroupe maintenant une grande quantité de partenaires qui lui permet d’être force de proposition concernant la réglementation liée à l’agroforesterie.

Elle a comme missions :

  1. D’accompagner et de faire évoluer la Recherche & Développement :
    • Participation à des projets de recherche nationaux et internationaux et transfert des résultats.
    • Plans régionaux d’accompagnement de l’agroforesterie
    • Référencement national des parcelles et opérateurs agroforestiers
    • Organisation de colloques, séminaires, formations, visites de terrain
  2. De développer sur le terrain des pratiques simples, efficaces, peu coûteuses, pour une agroforesterie intégrée :
    • Mise en place de cahiers des charges, conseil et appui technique
    • Valorisation de la biomasse et circuits courts sur des projets de territoires
    • Valorisation des infrastructures arborées existantes
    • Mise au point de techniques de régénération naturelle assistée (RNA), en bords de champs, de cours d’eau et de voiries
    • Elaboration d’un référentiel Métier “Conseiller agroforestier”, pour une reconnaissance de l’expertise agroforestière

Visitez le site du GRAB

Groupe de Recherche en Agriculture Biologique : https://www.grab.fr

Créée en 1979, cette association d’agriculteurs bio et de chercheurs est aujourd’hui la principale structure française d’expérimentation et d’expertise scientifique dédiée aux productions végétales biologiques. Elle a pour finalité :

  • Améliorer les pratiques et les techniques de l’Agriculture Biologique, pour répondre aux enjeux planétaires : alimentation d’une population croissante, adaptation aux changements climatiques, raréfaction des énergies fossiles, épuisement des écosystèmes santé des êtres vivants et durabilité de l’agriculture
  • Favoriser l’utilisation de ces connaissances et de ces innovations par l’ensemble des agriculteurs.

Quelques ouvrages

Pour l’application en grande culture

Certainement l’ouvrage le plus complet à ce jour sur l’agroforesterie en grandes cultures.

Pour l’application à l’élevage

Très général dans la première partie, il vous donnera ensuite de nombreuses clés pour la reconfiguration de votre système de culture incluant des arbres.

Vétérinaire en milieu rural, l’auteur nous partage une vue d’ensemble de l’état de l’élevage avec une approche philosophique très intéressante. Il propose l’agroforesterie comme modèle à retenir et à utiliser. Et vous livrera différents systèmes et mises en place.

Pour l’application aux vergers

Très bel ouvrage présentant toutes les formes d’agroforesterie, puis son application aux vergers et haies composées. Avec une approche scientifique, Evelyne Leterme nous fait part d’une quantité d’information très importante aussi bien théoriques que pratiques.

Retrouvez le résumé de ce livre dans l’article : Tout sur l’arboriculture !

Long métrage très intéressant autour de la conception et reconception d’un verger avec une approche basée sur l’observation des processus naturels. Il englobe tous les aspects pratiques de la conception à la récolte en décrivant les réflexions à avoir pour adapter ses pratiques à son système.

Autres Ouvrages utiles à tous

Très illustré et contenant beaucoup d’information, ce livre est orienté sur la mise en place même de haies. On peut reprocher un visuel dépassé (un peu kitsch) bien que le contenu soit toujours d’actualité.

Basé sur la conception de forêt-jardin, ce pavé saura vous donner toutes les clés et information pour y arriver. Il comporte également de nombreuses listes d’espèces et variétés. Sans aucun doute le meilleur ouvrage pour la conception de forêt-jardin, on pourra tout de même appliquer de nombreuses choses comme un verger-maraîcher, une haie diversifiée, un verger très diversifié (voir permaculturel) et tout projet de permaculture.

Il est difficile de trouver des bons ouvrages pour la réalisation de verger-maraîcher (ou maraîchage agroforestier). Je vous conseille de vous renseigner sur le projet SMART piloté par le GRAB et des différents retour d’expériences que vous pourrez retenir de fermes pilotes et/ou pionnières (Bec Hellouin, ferme de la Mare des Rufaux, ferme de la Durette, la ferme de Laurent Welsch et bien d’autres).

Si vous avez des idées d’autres ressources n’hésitez pas à les partager !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le pdf gratuit : Comment créer sa microferme en agroécologie et permaculture


Retrouvez les 14 étapes de création de votre paradis


Et transformez un vague désir de campagne en un projet d'une ferme viable